Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/11/2011

Une semaine riche!

Les semaines se suivent mais ne se ressemblent pas! L'automne est bien présent et nous le montre bien avec ses couleurs, son humidité, sa douceur et son ciel changeant. Et c'est un plaisir de constater encore une fois que tout ce petit monde, quel que soit l'âge et le niveau, progresse grâce à une régularité bien présente! Bravo!

La 1ère sortie à Olhain ce 11 novembre fut un succès malgré le brouillard. Nous étions 23 personnes sur les sentiers de ce parc où chacun de vous je l'espère a apprécié cette marche nordique avec en conclusion un petit buffet campagnard. Merci à tous et bravo!

A renouveler très rapidement! Et pourquoi pas avant les vacances de Noël pour conclure l'année? A suivre.

Lien ci-dessous pour photos individuelles; cliquez dessus:

https://picasaweb.google.com/johnlavigne72/Du7Au12Nov?authuser=0&authkey=Gv1sRgCOat65-z9uHZiAE&feat=directlink 

du 7 au 12 nov1.jpg

L'amanite tue-mouche, Amanita muscaria, est un champignon hallucinogène appartenant à la famille des Agaricacées (comme le champignon de Paris). Il est largement répandu dans l’hémisphère nord jusqu’à des latitudes très septentrionales et jusqu’à 2 100 m d’altitude. Il pousse dans les sous-bois, notamment à proximité des bouleaux et des conifères avec lesquels il forme des mycorhizes. En Europe de l’ouest, on le trouve de fin août à fin novembre.
Son nom provient du Grec Amanos, une montagne de la Cilicie où il était abondant. Il est aisément identifiable avec son chapeau rouge, convexe, d’une dizaine de centimètres de diamètre couvert de petites verrues blanches devenu le symbole des champignons. Le pied de couleur blanche se termine à la base par un bulbe arrondi entouré de bourrelets et porte un anneau.

 L'amanite tue-mouches exerce trois actions principales : toxique, due à la muscarine ; hallucinogène, due au muscimol et à l’acide iboténique ; sédative et hypnotique due à la muscazone. Sa consommation reproduit les symptômes d’une affection gastro-intestinale bénigne et produit un état d’ivresse accompagné d’hallucinations et d’agitation motrice.

 

IMG_7037.JPG

du 7 au 12 nov.jpg

du 7 au 12 nov-1.jpg

du 7 au 12 nov2.jpg

du 7 au 12 nov-2.jpg

du 7 au 12 nov3.jpg

du 7 au 12 nov-3.jpg

du 7 au 12 nov-4.jpg

du 7 au 12 nov-5.jpg

du 7 au 12 nov-6.jpg

du 7 au 12 nov-7.jpg

 

 

 

Les commentaires sont fermés.